Jeudi 5 mars 2020 - 11:15

Pour un monde du travail plus égalitaire

En tant que syndicaliste convaincu·e, les inégalités ne vous laissent certainement pas indifférent·e. Et c’est logique: il est totalement insupportable de demander aux plus faibles de contribuer beaucoup quand on préserve les plus fortunés ou de sacrifier des centaines de travailleurs pour favoriser les actionnaires.

Et les inégalités entre les hommes et les femmes, on en parle ?

En matière d’égalité salariale par exemple, les femmes gagnent en moyenne 20% de moins par an que les hommes. En clair, elles doivent travailler jusqu’au 27 mars pour gagner ce qu’un homme gagne en un an. Les causes sont nombreuses : travail souvent moins valorisé que le travail des hommes, maternité, temps partiels,…

A cela vient se greffer le problème du salaire minimum qui est beaucoup trop bas en Belgique. Depuis plus d’un an, la FGTB se bat pour que le salaire minimum passe de 9,65 € à 14 € brut de l’heure ou 2.300 euros brut par mois. Beaucoup de secteurs sont encore loin du compte. En outre, les plus bas salaires se concentrent précisément dans des secteurs majoritairement féminins avec beaucoup de contrats à temps partiel. Pour ces femmes en particulier, un tel relèvement leur donnerait un sérieux coup de pouce et réduirait de fait l’inégalité entre les genres.

En tant que militant·e FGTB, vous avez un rôle à jouer pour promouvoir ces revendications, pour oeuvrer à la suppression de ces inégalités que ce soit dans votre entreprise ou dans la rue. Plus que jamais, c’est le moment de faire savoir à vos collègues que voter pour la liste 3, c’est être représenté·e·s par un syndicat fort et combatif, un syndicat à l’écoute de sa base et qui n’a pas peur de déplaire aux patrons ou au gouvernement. Un seul message à faire passer :

Votez pour la liste 3, plus que jamais.

Eric Neuprez, Secrétaire Général
Gianni De Vlaminck, Secrétaire Fédéral