Mercredi 23 septembre 2020 - 14:30

Envie d'avoir plus d'impact ? Votez pour la FGTB !

Si c’est dans le besoin que l’on reconnait ses véritables amis, c’est aussi en situation de crise que l’importance d’un bon syndicat devient claire. Tout au long de la crise sanitaire, vos délégués se sont battus à nos côtés pour faire respecter vos droits, négocier de nouvelles conditions de travail afin de vous protéger. Car votre santé physique et financière sont une priorité absolue, aujourd’hui plus que jamais. Grâce à notre acharnement, nous sommes parvenus à négocier de bons accords et à faire reconnaître le COVID-19 comme maladie professionnelle pour les secteurs cruciaux. Mais tout cela n’a été possible que grâce à votre syndicat. En novembre, les élections sociales initialement prévues en mai auront enfin lieu. Ce sera le moment d’apporter votre soutien à la FGTB en votant pour la liste 3. 

Qu’avons-nous obtenu durant la crise sanitaire dans les secteurs et les entreprises ?

Il est impossible de reprendre tous les accords conclus au sein des secteurs et des entreprises, voici quelques exemples au niveau sectoriel. Mais de nombreux autres avantages ont été négociés par vos délégués dans votre entreprise.

  • Création d’une assurance collective frais de maladie dans les secteurs du nettoyage et du gardiennage.
  • Outils pour améliorer le télétravail dans la chimie et le pétrole.
  • Assimilation des jours de chômage temporaire force majeure corona dans de nombreux secteurs. Ce qui permet de recevoir une prime de fin d’année et/ou une prime syndicale complètes.
  • Plusieurs guides de redémarrage sectoriels, entre autres dans la construction et le gardiennage.
  • De bons accords ont été conclus dans les ETA.

Comme nous le disions, ceci n’est qu’un petit aperçu. Beaucoup d’autres accords ont été conclus. 

A côté du travail abattu au niveau sectoriel, nous avons également obtenu de nombreuses améliorations au niveau économique et social :

L’augmentation de l’indemnité maladie à 70% du salaire plafonné, pour toutes les maladies dès le 1er mars.
La reconnaissance du COVID-19 comme maladie professionnelle dans d’autres secteurs que les soins de santé.
Un guide générique pour remettre l'emploi sur les rails et des plans d'entreprise et de secteur supplémentaires afin que les entreprises puissent redémarrer en toute sécurité.
Nous tenons également à remercier nos militants pour avoir toujours veillé à ce que les mesures soient respectées et que leurs collègues puissent travailler en toute sécurité. Et enfin, dernier point mais non des moindres, un grand merci aux bureaux de chômage qui ont assuré le paiement des allocations et le service aux affiliés durant cette période difficile.

La crise est loin d’être terminée. La période que nous traversons laissera des traces indélébiles pour les années à venir. Notre syndicat continue le combat pour que les périodes de chômage pour cause de corona soient prises en compte pour le calcul de la prime de fin d’année, l’augmentation du salaire minimum à 14 euros de l’heure, des allocations sociales, …

Et pour y parvenir, votre soutien lors des élections sociales en novembre sera essentiel. En votant 3, vous faites le choix d’un avenir meilleur.